LOGICIEL BIM: COMMENT CHOISIR ?

L’utilisation d’un logiciel BIM devient de plus en plus la norme. Un clivage commence à se dessiner entre les utilisateurs et non utilisateurs de cette évolution. Certaines entreprises ont commencé à sentir la tendance dés 2006. Malgré tout, aujourd’hui, le niveau de maturité français est seulement de niveau 2. Il y aurait donc une méconnaissance de cet outil de la part des entreprises Française. Pour autant, l’Etat a bien identifié l’avantage certains que peut procurer les logiciels BIM et tout cet écosystème. C’est pourquoi via le PTNB ainsi que le « Plan BIM 2022 » des aides ont été administrés aux entreprises afin qu’elles puissent faire la transition numérique et de passer du format papier, au digital !
Mais concrètement, quelles sont les nouveautés apportées par les logiciels BIM ? Quels critères surveiller lors de la transition numérique ?

 

Logiciel BIM: PlanRadar

Journal numérique de chantier

Un outil clé pour l'amélioration de vos projets de construction et d'immobilier

Une gestion des maquettes numériques poussée

L’objectif principal d’une démarche BIM est de « construire avant la construction ». La maquette numérique permet de simuler virtuellement la conception d’un bâtiment en amont afin d’optimiser son coût, sa qualité, mais aussi son planning et son impact environnemental. De fait, le gain de temps figure assurément parmi les premiers bénéfices liés à l’utilisation du BIM et de la modélisation des bâtiments, avec à la clé des durées de projet et de chantier raccourcies.
Autre atout important d’un projet de construction réalisé dans une démarche BIM : la qualité et la cohérence des documents produits induisant des économies importantes sur le coût des projets, des études de prix beaucoup plus précises et plus rapides et des économies en termes de matériaux grâce à une meilleure évaluation des quantités nécessaires.
Autres résultats visibles : moins de problèmes sur les chantiers, une baisse des sinistres et une forte amélioration de la qualité.

Logiciels BIM : les métiers émergents

– BIM manager :

Le BIM Manager, ou Chef de projet BIM, est la personne en charge de la mise en œuvre, de la gestion et de la coordination d’une démarche BIM au sein d’une entreprise. Il est le garant de la maquette 3D, partagée par les différentes parties prenantes d’un projet de construction, en phase de conception, de construction et même d’exploitation via un logiciel BIM.
L’objectif du BIM Manager est d’améliorer la gestion et le suivi d’un projet de construction, de veiller à l’optimisation de la maquette 3D pour faciliter la prise de décision, tout en maîtrisant la gestion des coûts et les contraintes techniques, réglementaires et environnementales.
Le BIM Manager définit les règles de modélisation BIM, rédige la charte BIM ainsi que le cahier des charges afin de définir le niveau d’information des objets contenus dans la maquette numérique. Par ailleurs, il crée et harmonise les différentes maquettes numériques en y intégrant toutes les données (superficie, taille des éléments, matières, composition., etc.). Il pilote la mise en œuvre du projet BIM, développe les outils virtuels afin de faciliter la coopération entre tous les corps de métiers impliqués dans la construction du bâtiment. Il est également en charge d’animer les réunions et d’établir les rapports.
Une fois le chantier de construction lancé, c’est lui qui fournit les outils virtuels et s’assure de l’interopérabilité des différentes données produites au fil du projet, facilitant les prises de décision. Au sein des moyennes et grandes structures, il s’appuie sur les profils complémentaires, notamment celui de Coordinateur BIM et vérifie que toutes les parties prenantes anticipent bien le déploiement du chantier.

– Coordinateur BIM :

Son rôle principal est d’assurer le respect et l’exécution des règles et chartes de modélisation définies en amont par le BIM Manager. Il est également chargé de coordonner ses collaborateurs – les BIM Modeleurs – dans leurs actions de production. En externe, le Coordinateur BIM est le principal interlocuteur du maître d’œuvre et de tous les intervenants participants au projet de construction.
En tant que gestionnaire de la maquette numérique, le Coordinateur BIM est avant tout un facilitateur. Il est garant de la qualité de la maquette numérique, notamment en cas d’erreur.
En tant que spécialiste de la modélisation, un Coordinateur BIM met en place la maquette avec le gabarit adapté au projet de construction concerné via un logiciel BIM adequat. Concrètement, c’est lui qui insère les maquettes des autres corps de métier (architecture, génie civil, etc.), qui génère les différents niveaux du projet, découpe les maquettes en sous-projets et active le mode collaboratif.
Au fil du temps, le Coordinateur BIM nourrit la bibliothèque d’objets BIM de l’entreprise, est force de propositions pour élaborer, compiler et harmoniser les gabarits de projet. Il participe également à la rédaction des documents contractuels en lien avec le BIM.
Un bon Coordinateur BIM participe également à la coordination technique. Outre la détection des conflits entre réseaux, il est force de propositions pour les résoudre. Garant de la qualité de la maquette numérique, il est amené régulièrement à modéliser des détails de coordination et s’assurer que les installations projetées soient réalisables et exploitables.

Logiciel BIM : COMMENT CHOISIR ? Prise en main, capacité d’intégration, achat ou abonnement ?…

– Temps de prise en main et essai gratuit !

Le BIM est une méthode de travail qui peut s’avérer complexe, notamment pour les collaborateurs novices dans ce domaine. Rien de tel que de pouvoir tester la plateforme en démonstration au préalable pendant une période d’essai. Cela vous permettra de vérifier que le design est épuré, les icônes claires et les intitulés compréhensibles par les futurs utilisateurs de l’outil. Par la suite, et si nécessaire, faites-vous accompagner à la prise en main de la plateforme afin de gagner en sérénité

– Capacité d’intégration dans votre environnement de travail !

Concevoir en BIM signifie travailler dans un environnement collaboratif ouvert, où les données sont facilement accessibles, et exploitables sans aucune restriction. L’interopérabilité est primordiale dans le BIM, que ce soit pendant le développement des phases de conception, de construction, d’exploitation et de maintenance.
De fait, il est important de choisir un logiciel BIM capable d’échanger des données avec vos autres logiciels internes ou avec ceux utilisés par des entreprises extérieures, par exemple format IFC. Cela nécessite un format standard qui permet l’interopérabilité et l’échange de données de manière sûre, sans erreurs et/ou perte d’informations : c’est le but du format IFC.

– Capacités du logiciel BIM

Concevoir en BIM signifie travailler dans un environnement collaboratif ouvert, où les données sont facilement accessibles, et exploitables sans aucune restriction. L’interopérabilité est primordiale dans le BIM, que ce soit pendant le développement des phases de conception, de construction, d’exploitation et de maintenance.
De fait, il est important de choisir un logiciel BIM capable d’échanger des données avec vos autres logiciels internes ou avec ceux utilisés par des entreprises extérieures, par exemple format IFC. Cela nécessite un format standard qui permet l’interopérabilité et l’échange de données de manière sûre, sans erreurs et/ou perte d’informations : c’est le but du format IFC.

– Accessible hors connexion !

Pour pouvoir choisir le meilleur logiciel BIM possible, pensez accessibilité ! Votre logiciel BIM doit effectivement être accessible hors connexion. Ainsi, vous pouvez continuer à travailler en mode collaboratif sur vos chantiers sans être connecté, que ce soit pour créer de nouvelles de tâches, effectuer des modifications de plans ou tout changement dans le projet. De nouveau en ligne, votre logiciel BIM doit pouvoir synchroniser toutes les modifications et envoyer automatiquement les notifications aux parties concernées.

– Prix du logiciel BIM: Achat ou abonnement ?

Comme la plupart des logiciels, les outils et plateformes BIM évoluent vite, au point que les éditeurs assurent des mises à jour très régulières. Puisqu’il s’agit d’un investissement à long terme, il peut donc être plus avantageux d’opter pour un logiciel BIM proposant un abonnement renouvelable, plutôt que l’achat d’une licence unique. Ainsi, vous pourrez toujours bénéficier des dernières versions et fonctionnalités, alors que les mises à jour ne sont pas nécessairement incluses dans une licence unique.

Concrétement, vous pouvez retrouver l’ensemble des informations sur ce lien

Commencez gratuitement