RECEPTION DE CHANTIER: 6 ETAPES POUR GARANTIR UN HISTORIQUE DE QUALITE

La réception de chantier est un étape qui peut ammener des litiges et par la suite des demandes d’indemnisation. Une documentation précise dans le cadre de la procédure de conservation des preuves est indispensable. Dans cet article, vous découvrirez:

  • 6 étapes que vous devez suivre pour garantir un historique de preuve correcte
  • Comment PlanRadar vous aide à effectuer de manière efficace une collecte complète des preuves pour un rapport d’expertise, rapport qui peut être accessible en un clic, même des années plus tard.

Chef de projet sur chantier avec PlanRadar

Journal numérique de chantier

Un outil clé pour l'amélioration de vos projets de construction et d'immobilier

RECEPTION DE CHANTIER: VOICI COMMENT ÉTABLIR DES PREUVES !

Nous y parviendrons en réalisant les 6 étapes ci-dessous :

  • L’étendue de la documentation de preuve
  • Riverains et bâtiments voisins
  • Première prise en compte des déficiences et prévention des dommages
  • Réception de chantier, évolution des dommages et réparation
  • Médiation
  • Procédure d’établissement de preuve pour défauts de construction en cas de litige

1.L’ETENDUE DE LA DOCUMENTATION DES PREUVES

La documentation de la preuve est, en principe, un processus qui prend du temps et de l’énergie. C’est pourquoi sa réalisation doit être suffisamment exhaustive, mais être aussi économe que possible. En cas de procès, vous pouvez ainsi prouver, pour un dommage survenu, qu’il n’est pas de votre fait, tout en préservant des ressources précieuses.
Par exemple, si les murs extérieurs sont directement visibles, il n’est pas obligatoire d’établir des preuves de l’intérieur. Si les murs extérieurs après construction ne présentaient aucuns dégâts et qu’il y ait une demande d’indemnisation en ce qui concerne l’intérieur, une preuve indirecte peut clarifier la situation. Dans de tels cas, la priorité n’est pas la collecte des preuves intérieures. Exception faite lorsque des travaux sont menés à l’intérieur. Dans ce cas toutefois, le constat du sous-sol et de la cage d’escalier est recommandé. Dans de tels cas, un expert peut apporter son aide dans le cadre d’une constatation indépendante.

CONSEIL #1: La fonction « documentation numérique de construction et gestion des défauts » de PlanRadar vous permet de gagner jusqu’à 60 minutes par jour et d’oublier les rédactions fastidieuses de rapports post-traitement. Les défauts de construction ne doivent plus être consignés par écrit sur un bloc-notes, des listes Excel ou des sauvegardes. Au lieu de cela, il suffit de créer un compte PlanRadar et d’importer les plans de construction ou les modèles BIM correspondants. Un expert est ensuite ajouté en tant que membre du projet. Celui-ci peut pointer tous les endroits sur le plan où une preuve doit être apportée. Vous pouvez suivre en temps réel l’entrée de chaque endroit pointé par l’expert.

2.BÂTIMENTS RIVERAINS ET VOISINS

Systématiquement, les bâtiments environnants devraient être inclus dans la procédure dans le cadre de la constatation. Les demandes d’indemnisation sont souvent faites par les riverains parce qu’ils estiment que les travaux du bâtiment en construction ont endommagé leur propre bâtiment. Pour cette raison, il est conseillé de réunir les riverains en amont et de leur expliquer le sens et le but de la documentation. C’est également dans l’intérêt des riverains pour leur propre sécurité. Un effet secondaire positif : cela instaure la confiance et réduit les risques de conflit entre les parties.

CONSEIL #2: Chaque défaut enregistré est stocké de manière centralisée dans la solution PlanRadar et classé chronologiquement. Toutes les informations, y compris les textes, les commentaires audios et les photos, sont ainsi visibles instantanément. Ainsi, vous et tous les participants au projet pourrez consulter toutes les informations à tout moment.

Réception de chantier avec PlanRadar

3. PREMIÈRE PRISE EN COMPTE DES DÉFAUTS ET PRÉVENTION DES DOMMAGES

En principe, mieux vaut prévenir que réparer !

Voyez ici les 15 vices de constructions les plus fréquents !

La plupart des défauts peuvent être pris en charge avant la réception de chantier. Lors de la mise en œuvre de l’enregistrement des réserves, il convient de tenir compte, entre autres, des points suivants :

  • Fissures : Il est recommandé de prendre en référence une largeur de fissuration. Ainsi, l’ampleur des fissures peut également être vue a posteriori.
  • Capacité porteuse limite et inclinaison : utilisez un fil à plomb dans ces cas-là.
  • Mesurez les inégalités de surface avec un niveau à bulle.
  • Humidité : Un capteur capacitif non-destructif vous fournira les données nécessaires.
  • Mouvements de terrain : ceux-ci peuvent être détectés par exemple à l’aide de fissuromètres / scanners.
  • Les analyses de fissures à haute fréquence sont recommandées pour les vibrations causées par les engins de construction.

Les défauts de construction les plus fréquents sont les suivants :

  • Humidité dans la façade, dans le toit ou dans le sous-sol
  • Défauts d’isolation : Là, ce sont les murs extérieurs et le toit qui sont le plus souvent touchés.
  • Joints de dilatation mal traités.
  • Utilisation de matériaux de construction toxiques.
  • Isolation défectueuse ou endommagée des conduites d’eau et d’électricité.

CONSEIL #3: Grâce aux tâches, enregistrez le défaut que vous avez mesuré. Vous pouvez y ajouter une photo, une note et un message vocal. Toutes les entrées créées servent automatiquement de modèle pour des rapports PDF configurables.

Une prophylaxie des dommages doit être effectuée sur des composants ou des structures particulièrement sensibles. Cette approche est particulièrement recommandée en cas de risque d’effondrement. Pour décider des mesures appropriées pour préserver la stabilité, faites appel à un planificateur ou un architecte. En cas d’incertitude quant aux objectifs de réparation à atteindre ou aux procédures à mettre en œuvre, un expert et une équipe de spécialistes (par exemple, les laboratoires) peuvent vous donner les indications nécessaires.

CONSEIL #4: L’ajout de participants supplémentaires au projet est gratuit avec PlanRadar. Ceux-ci peuvent consulter la documentation de preuves réalisée jusqu’à présent sans perte d’informations, ce qui permet d’économiser beaucoup de temps et d’argent.

4. RECEPTION DE CHANTIER: ÉVOLUTION DES DOMMAGES ET RÉPARATION

Le contrôle de l’évolution des dégâts doit être effectué en cas de dégâts structurels avant l’achèvement du projet de construction. Il s’agit d’examiner l’impact des engins de construction sur le bâtiment et de prendre des contre-mesures immédiates. Un expert vous aide en cela par un rapport d’expertise : En comparant le premier constat avec la situation actuelle, il est possible de décider si :

  • La réfection à l’état du constat initial est utile, ou
  • Une dépréciation du bâtiment doit être calculée.

Réception de chantier avec PlanRadar
CONSEIL #5: Automatiser l’édition des rapports à l’aide de modèles numériques de rapports dont les champs sont préremplis. En un seul clic, vous pouvez à tout moment télécharger le rapport de défaut complet sous forme de document PDF ou utiliser les modèles de rapports de PlanRadar.

5. MÉDIATION DANS LA PROCÉDURE DE SAUVEGARDE DE LA PREUVE CONSTRUCTION

Le fait que l’on constate des dégâts ou des défauts de construction fait partie de la vie quotidienne sur les chantiers. Mais cela n’entraîne pas toujours un procès. Il peut y avoir une médiation pour résoudre le conflit. Dans ce cas il est nécessaire de désigner un expert publiquement. Ce dernier se prononce sur les critères économiques et techniques de réparation des dommages et apporte son aide aux questions relatives au droit de la construction. Avec des solutions numériques comme PlanRadar, l’établissement d’un constat est beaucoup plus rapide.

6. PREUVE EN CAS DE LITIGE APRES RECEPTION DE CHANTIER

L’expertise, ainsi que le rapport complet de PlanRadar sur le défaut existant, peut également être utilisé par l’expert devant les tribunaux, dans le cadre de la présentation d’une preuve et de l’ajout de celle-ci dans le dossier de preuves. Par la gestion centralisée de tous les défauts, y compris les informations détaillées (photo, texte et messages vocaux, personne, date d’exécution, localisation etc.), toutes les preuves sont disponibles en quelques secondes, même après des années. Cela permet d’accélérer considérablement les procédures de constat de chantier devant les tribunaux – ce qui permet non seulement à l’expert, mais à toutes les parties concernées d’économiser du temps et de l’argent.

Testez PlanRadar gratuitement pendant 30 jours et découvrez par vous-même nos services.

Commencez gratuitement