L’architecte, dans sa fonction d’artiste, dessine et conçoit les bâtiments répondant aux besoins précis d’un client. Cependant dans son métier, il possède également une fonction technique et de gestion. En effet il supervise les chantiers et doit avoir une parfaite connaissance des normes liées à la construction. Cette double approche est possible pour des architectes ayant suivis une formation spécifique et complète. Selon leur accréditation, ils peuvent exercer leur métier en tant que salarié, libéral ou gérant de leur agence. La formation HMONP permet à l’architecte d’obtenir davantage de ces responsabilités.

hmonp architecte

1/ HMONP : Qu’est-ce que c’est ?

L’habilitation à la maîtrise d’œuvre en son nom propre (HMONP) est une formation qui depuis 2007, permet aux architectes diplômés d’Etat (ADE) de pouvoir approfondir leurs connaissances dans le but d’exercer la maîtrise d’œuvre. Un ADE obtient au cours de son cursus un enseignement théorique, pratique et culturel de la discipline de l’architecture au sens stricte. Cependant pour exercer la maîtrise d’œuvre, il lui manque les connaissances nécessaires en ce qui concerne la gestion d’agence et le management d’équipe. Il ne peut donc pas signer de plans ou permis de construire, et encore moins créer sa propre agence.

Ainsi lors de la formation HMONP, les candidats acquièrent des compétences en économie, réglementation et normes de la construction qui complètent les connaissances culturelles
d’architecture acquises jusqu’ici. Ces compétences s’ajoutent donc aux qualités d’un ADE afin qu’il puisse mener à bien ses projets architecturaux en termes de maîtrise d’œuvre. Les
candidats sont évalués sur les parfaites connaissances des procédures du cadre légal et financier d’un cabinet d’architecture. Ils sont donc formés à la gestion de projet et
développent les responsabilités nécessaires pour créer leur propre agence. La formation HMONP permet également de développer des qualités managériales et de communication, utiles pour la gestion d’agence. Enfin, un enseignement éthique est fourni, permettant à l’architecte de comprendre les enjeux sociaux et environnementaux auxquels il devra faire face. Le candidat comprend alors la complexité des responsabilités de l’architecte maître d’œuvre.

A la fin de son diplôme, l’architecte HMONP est alors éligible à prêter serment auprès de l’Ordre des Architectes et peut exercer sa fonction en tant que libéral au sein d’un cabinet extérieur ou bien dans son propre cabinet. Il accepte donc les responsabilités de l’architecte énoncées par la loi sur l’architecture de 1977 ainsi que les responsabilités juridiques que lui incombe l’exercice de sa profession en son nom propre

2/ La formation HMNOP : qui en est la cible, comment y accéder et quel est son contenu ?

Il existe différentes appellations d’architectes en fonction des formations suivies. On distingue donc les architectes DE, DPLG ou HMONP.

Un architecte Diplômé d’Etat (DE) au contraire d’un architecte Diplômé Par Le Gouvernement (DPLG) ne possède par l’accréditation suffisante pour pouvoir exercer sa fonction de libéral au sein de son agence. De même, il n’est pas éligible à s’inscrire au tableau de l’ordre régional.

Ainsi, pour exercer la maîtrise d’œuvre, il est donc nécessaire pour un architecte DE de réaliser la formation HMONP qui se clôturent par la remise d’un mémoire. Cette formation est strictement réservée aux ADE. Sans ce diplôme préalable, les candidats ne peuvent poursuivre la licence HMONP. En effet sans le Diplôme d’Etat des Architectes (DEA), le candidat ne possède par les connaissances culturelles suffisantes en architecture, ni les capacités pratiques et techniques inculquées en école spéciale d’architecture. Ces compétences seront réutilisées et complétées lors de la HMNOP.

La licence HMONP peut être réalisée de deux manières différentes :

o Tout d’abord cette licence complémentaire peut être obtenue directement après le DEA en réalisant une année de cours en alternance, à l’école supérieure d’architecture. Il convient d’y effectuer 150h de cours ainsi qu’une mise en situation professionnelle (MSP) de 6 mois, autrement appelée stage.

L’enseignement théorique est réparti en cours-conférences introductifs sur les différentes problématiques, puis en plusieurs séminaires sur les thématiques choisies par l’élève. Au cours de l’année de nombreux travaux dirigés permettent de mettre en application les notions apprises. Enfin des heures de suivi de la MSP sont réalisées ainsi que des séances de tutorat pour la rédaction du mémoire, encadrées par un directeur d’étude.

o Il est également possible pour un ADE d’effectuer la formation HMONP après une période plus ou moins longue d’exercice professionnel au sein d’une agence d’architecture, d’une durée de 3 ans minimum. Le candidat peut alors être exempt de stage en obtenant une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). Selon les acquis validés, il peut également être dispensé de certaines heures de cours. En termes d’étude l’architecte DE-HMONP réalise donc 5 ans d’études à l’issu desquelles il obtient son DEA ; puis 1 an en alternance ou 3 ans d’expérience en agence avec VAE pour obtenir le diplôme HMONP. L’architecte DPLG quant à lui réalise directement 7 années d’études en école spéciale d’architecture avant la remise de son mémoire final.

En termes d’étude l’architecte DE-HMONP réalise donc 5 ans d’études à l’issu desquelles il obtient son DEA ; puis 1 an en alternance ou 3 ans d’expérience en agence avec VAE pour
obtenir le diplôme HMONP. L’architecte DPLG quant à lui réalise directement 7 années d’études en école spéciale
d’architecture avant la remise de son mémoire final.

Mémoires HMNOP

La soutenance du mémoire de fin d’étude constitue la phase d’examen finale de la HMONP. Il s’agit de rédiger puis présenter un document sur une thématique reliée au cadre d’étude afin
d’être évalué sur l’acquisition des connaissances et l’autonomie développée lors de la formation. Le mémoire doit donc se porter sur la maîtrise d’œuvre. Le candidat doit y réaliser une étude analytique et critique détaillée sur un aspect de cette pratique, à l’aide des connaissances théoriques et pratiques développées durant l’HMONP. Un tuteur est chargé d’orienter le candidat tout au long de la rédaction de son mémoire. C’est donc une expression purement personnelle du candidat pour mettre en avant son aptitude à exercer son futur métier en maîtrise d’œuvre. Le candidat apporte donc un jugement critique sur son parcours personnel et professionnel ainsi que sa MSP dans un document structuré.

Voici quelques exemples de bonnes pratiques :

– « RE-Inventer : inventer avec l’existant »
Mémoire d’HMONP pour le jury d’habilitation de l’ENSA Montpellier 2019.
Thématique : l’architecture sur l’existant en milieu rural
Mémoire HMONP – RE-INVENTER by marie.claudinot – Issuu

– « La profession d’architecte en France et en Russie »
Mémoire d’HMOP pour le jury de l’ENSA Toulouse 2016/2017
Thématique : approche comparative appliquée à la profession d’architecte exercée en
France et en Russie

(PDF) Memoire HMNOP | Sofia Isleeva – Academia.edu
– « Architecture commerciale en grande distribution : un enjeu pour la ville de demain,
un rôle à jouer pour l’architecte »

– « Architecture biosourcée et transition écologique, un enjeu pour renforcer le rôle clé
des architectes dans la conception du cadre de vie »
Mémoires d’HMONP pour le jury de l’ENSA Normandie 2021

3/ Architecte HMONP et outils de travail

Comme vu précédemment, selon la formation effectuée on distingue trois types d’appellation. L’architecte DE-HMONP peut donc comme le DPLG signer des plans et permis de construire en son nom. La formation HMONP est donc une plus-value non négligeable pour un architecte DE. En effet elle offre des multiples perspectives d’évolution de carrière et confère à l’architecte les compétences professionnelles et les responsabilités nécessaires pour  l’exercice de la maîtrise d’œuvre.

Il peut donc travailler sur des projets de grande ampleur alliant les trois acteurs principaux intervenant dans tous les projets de construction que sont la maîtrise d’œuvre, la maîtrise d’ouvrage ainsi que les entreprises compétentes choisies pour chaque projet. L’ADE-HMONP devient alors auteur de chacun de ses projets et doit alors assumer ce titre tant sur le plan artistique que légal et économique, ainsi que les responsabilités qui en découlent.

Les outils de travail

Au cours de leur carrière quelque-soit leur formation, les architectes utilisent de nombreux logiciels de conception ou encore de modélisation. Parmi lesquels, nous distinguons les plus utilisées AutoCAD et plus récemment pour la modélisation 3D BIM, le logiciel revit. Durant leur cursus d’étude et leur parcours professionnel ils sont donc formés à l’usage de ces logiciels très importants, base de tous les projets. Ces logiciels sont utiles pour la conception des bâtiment à travers le dessin des plans et du projet dans son ensemble. L’utilisation de logiciel de gestion de projet et d’agence est également essentielle dans un cabinet ou bureau d’étude.

Une application comme PlanRadar facilite le travail d’équipe et la communication entre les différents intervenants d’un projet comme les architectes et les ingénieurs par exemple. Ils permettent non seulement de créer le concept mais également de le visualiser et de mettre en commun les travaux réalisés par tous les acteurs du projet. Ainsi chaque corps de métier a accès autant aux dessin de conception qu’aux données techniques du projet.