Sur un chantier, de nombreux professionnels doivent intervenir à des moments divers et pour des durées variées afin de réaliser les tâches nécessaires à l’aboutissement du projet. Ces tâches peuvent s’avérer multiples et complexes. Il est donc indispensable de mettre en place une organisation précise afin de s’assurer de respecter le cahier des charges du projet et les délais de livraison. C’est en ce sens que la mission d’OPC joue un rôle central tout au long de l’avancement du chantier. Sa fonction est stratégique et permet de maîtriser tous les aspects organisationnels, du planning aux actions des différents intervenants. Nous vous proposons donc aujourd’hui d’en apprendre plus sur l’OPC chantier en 3 points.

OPC chantier ou ordonnancement, pilotage et coordination : définition

OPC CHANTIER et construction

L’OPC, dont l’acronyme signifie « Ordonnancement, Pilotage et Coordination », est une personne qui joue un rôle central dans l’exécution du chantier. Pour mieux comprendre sa mission et son importance au sein du projet, commençons par expliciter les 3 termes de l’acronyme.

  • Tout d’abord, l’ordonnancement consiste à planifier et à organiser le chantier avant de le démarrer. C’est la phase amont du projet. Celle-ci s’appuie sur une analyse fine des tâches élémentaires (livraisons, études, fabrications…) nécessaires à l’exécution des travaux afin de pouvoir déterminer leurs enchaînements. Chaque tâche possédant une influence sur le déroulement du chantier et la date de livraison, il est vital d’en identifier les spécificités. Un calendrier est élaboré à l’issue de cette phase.
  • Le terme pilotage traduit, quant à lui, l’application du planning et différentes mesures d’organisation mises en place lors de l’ordonnancement. C’est une phase du suivi de chantier durant laquelle l’OPC Chantier contrôle les délais et la qualité des ouvrages.
  • Enfin, la coordination caractérise la façon de superviser tous les acteurs professionnels qui prennent part au projet. Il y a donc un enjeu de gestion du planning des parties prenantes selon leurs missions mais aussi de communication entre les différentes parties.

Du point de vue de la réglementation, la mission d’OPC constitue une part de la mission de maîtrise d’œuvre et est définie selon l’article R2431-17 du code de la commande publique, datant de 2018, qui a remplacé la loi MOP n°85-707 de 1985. Par conséquent, elle doit être réalisée lorsque plusieurs entreprises interviennent sur le chantier. Dans le cadre des marchés privés, c’est le maître d’ouvrage qui choisit de confier cette mission directement au maître d’œuvre ou à une autre entité. Concernant les marchés publics, il y a deux cas à considérer. Si la mission est comprise dans celle du maître d’œuvre, le contrat est défini selon l’article 90 du décret n°2016-360 de 2016 relatifs aux marchés publics. Si le marché d’OPC est un marché de service passé en plus de celui de la maîtrise d’œuvre, une mise en concurrence s’impose selon la valeur du dit marché.

En définitive, l’OPC joue un rôle essentiel au sein du chantier en mettant en place l’organisation générale de ce dernier, tout en optimisant les opérations par une harmonisation des tâches à réaliser dans le temps et dans l’espace.

Quelles sont les missions de l’OPC ?

Comme précisé précédemment, l’OPC revient le plus souvent à la maîtrise d’œuvre mais son poste peut aussi être occupé par l’architecte, le bureau d’étude ou un intervenant externe. Néanmoins, les missions de l’OPC ne varient pas selon son origine professionnelle. Ses missions sont multiples et permettent l’ordonnancement, le pilotage et la coordination du chantier.

Les missions de préparation

L’OPC va participer à la préparation du chantier, que ce soit au niveau de l’analyse générale ou de l’étude préliminaire de faisabilité du projet. Cette préparation implique évidemment d’identifier les formalités administratives nécessaires ou d’établir un calendrier à partir des plans d’exécution, calendrier indiquant les dates de livraison des ouvrages ou encore les dates d’approvisionnement pour chaque corps d’état. Ce calendrier est régulièrement mis à jour durant toute la durée du chantier. Une fois le chantier débuté, l’OPC doit mettre en œuvre les différentes actions prévues durant la phase de préparation. Il va par exemple tenir la liste de l’ensemble des plans approuvés, obtenir les avis techniques dans les délais impartis, étudier finement les conséquences de potentiels aléas (intempéries, malfaçons) afin de corriger de la manière la plus adaptée possible les retards accumulés. Evidemment, une des missions principales de l’OPC est également d’assurer le lien entre les différents acteurs du chantier. Ainsi, l’OPC a la charge d’organiser les réunions techniques entre le Maître d’œuvre et les entreprises, de préparer la réunion de chantier hebdomadaire puis d’en dresser le compte-rendu pour le diffuser au Maître d’Œuvre et d’Ouvrage. Il se doit aussi d’organiser les visites de pré-réception des travaux, de proposer le jour de réception des travaux au Maître d’Ouvrage ainsi que de rédiger le rapport de fin de chantier.

Les missions d’intervention

L’intervention de l’OPC se déroule en plusieurs étapes, qui correspondent aux 3 principes d’ordonnancement, de pilotage et de coordination. En premier lieu, il y a les phases d’étude et préparatoire, qui correspondent à l’ordonnancement. Durant la première phase, l’OPC analyse les pièces du projet afin d’en connaître les contraintes spécifiques, puis il commence à organiser le chantier pour élaborer le planning. Vient ensuite la phase d’exécution durant laquelle se mêlent Pilotage et Coordination. Pendant cette phase, il s’assure du bon déroulement des travaux du point de vue des délais et de la qualité des ouvrages réalisés, tout en maintenant le lien entre les différents acteurs, en organisant plusieurs réunions. Enfin, il prend part à la phase de réception, durant laquelle est effectuée la levée des réserves i.e. la procédure de validation de la qualité de l’ouvrage par le maître d’œuvre, puis à la phase d’élaboration du décompte général des dépenses qui lui permet d’établir une répartition des pénalités entre les diverses entreprises qui ont participé au chantier.

Sur ce sujet: Logiciel de levée de réserves : pourquoi l’utiliser en réception de travaux ?

L’OPC occupe donc une fonction clé au sein du chantier. Ses missions sont multiples, correspondent à toutes les phrases du projet et assurent le bon cheminement de ce dernier du début à la fin. Véritable chef d’orchestre, il se doit de faire preuve de rigueur et de réactivité pour assurer la qualité des ouvrages tout en respectant les délais. Étant donné qu’il assure le lien entre les différents acteurs présents sur le chantier, qu’il est en charge de l’organisation globale et de l’enchaînement des tâches, l’OPC chantier doit être capable de gérer différents types de documents et de les partager efficacement, tâche qui peut s’avérer fastidieuse sans un outil adapté.

Journal numérique de chantier

Un outil clé pour l'amélioration de vos projets de construction et d'immobilier

Pourquoi utiliser un logiciel d’OPC Chantier ?

L’utilisation d’un logiciel dédié à la gestion de chantier comme PlanRadar aide l’OPC chantier à mener à bien ses missions. Ce type de logiciel facilite le travail quotidien de ce dernier sous bien des aspects. Un logiciel de gestion de chantier simplifie la collaboration entre les différents acteurs du projet en regroupant numériquement les données, tâches associées et les documents. La traçabilité de toutes ces informations est assurée par le logiciel lui-même. Ainsi, un tel dispositif confère à l’OPC chantier une productivité accrue car il s’affranchit de beaucoup de documents papiers sans rogner sur la précision du pilotage du chantier, avec un suivi en temps réel des coûts et de l’avancement.

OPC chantier et construction

La société PlanRadar a développé en ce sens un logiciel parfaitement adapté aux besoins de l’OPC chantier. Ce logiciel a l’avantage de regrouper tous les outils de gestion de chantier sur une seule et unique plateforme, ce qui le rend ergonomique et simple d’utilisation : toute la logistique est à portée de doigts. Cet outil numérique permet de suivre l’avancement du projet en temps réel en affichant les tâches terminées, qui ont pris du retard ou les éventuels défauts à corriger. Il est aussi possible d’incorporer des notes sur plan (2D ou maquettes BIM) et des documentations photo et média pour améliorer la qualité de l’information.

Les avantages de PlanRadar

Cette plateforme facilite considérablement la communication entre les différents acteurs : une application mobile incluant un chat connecte instantanément les membres sur site avec ceux dans les bureaux. Il est possible de paramétrer ce chat dans plus de 15 langues et même de communiquer avec des fournisseurs externes. La rédaction de rapports et leur transmission aux entités concernées peut parfois s’avérer chronophage pour l’OPC Chantier, c’est pourquoi PlanRadar a inclus une fonctionnalité permettant d’exporter le travail quotidien dans des formats qui répondent aux normes de l’industrie ou aux exigences du client.

En définitive, une telle plateforme semble essentielle pour l’OPC Chantier de nos jours. En plus d’augmenter la productivité (un gain allant jusqu’à 7 heures peut être observé), les données sont accessibles à tout instant et de n’importe où, sans qu’il faille s’inquiéter de la sécurité du stockage. La facilité de communication et de transmission de documents via l’application permet de gérer l’équipe en toute confiance et de se concentrer sur l’essentiel : la qualité de l’ouvrage et la satisfaction du client.

Sur ce sujet: Découvrez en plus sur le logiciel de gestion de chantier PlanRadar