Le devis est un document officiel indispensable lors d’une démarche commerciale. Établi avant la facture, celui-ci permet de formaliser une future vente. Dans le secteur du bâtiment, la création d’un devis est une étape incontournable avant le début des travaux. Découvrez vite tout ce que vous devez savoir sur le devis dans le bâtiment et comment créer un devis en quelques étapes.

Devis

Tout savoir sur le devis

Qu’est-ce qu’un devis ?

Un devis est un document écrit dans lequel un professionnel, une entreprise ou un artisan propose un prix, pour un produit ou une prestation de service à un client, un particulier ou un professionnel.

Ce document permet au client de s’informer sur les détails de la prestation de service, les différentes caractéristiques du chantier, les conditions de livraison, le paiement, avant de valider son achat.

Le devis a deux rôles principaux :

  • C’est un document commercial. Dans le secteur du bâtiment, le devis permet d’avoir le détail du chantier, des différents travaux et matériaux proposés, afin que le client puisse comparer différentes offres entre elles ;
  • C’est un document juridique. Le devis est un document officiel qui engage le professionnel. En effet, celui-ci est tenu de respecter le devis et les prestations proposées selon les conditions prévues dans le document.

Quelle est la différence entre un devis et une facture pro-forma ?

La facture pro-forma est une facture provisoire qui est éditée par le professionnel ou l’artisan pour permettre au client d’avoir une vue globale de la facture finale. Il s’agit d’un document commercial informatif et préliminaire à la facture définitive. Elle comprend le prix de vente total, les différentes prestations et les conditions de vente. Dans le secteur du bâtiment, ce type de facture est assez rare. N’hésitez pas à consulter notre article détaillé sur la facture pro-forma.

Est-ce qu’un devis est obligatoire ?

Dès que le montant des travaux prévus ou des prestations réalisés dépasse 1500 € TTC, un devis détaillé est obligatoire. De plus, dans le secteur du bâtiment et du BTP, le devis est obligatoire pour l’ensemble des prestations de dépannage, de réparation ou d’entretien, dès que son montant est supérieur à 150 € TTC, même lors d’un dépannage d’urgence. Il est conseillé de toujours réaliser un devis afin de protéger votre relation commerciale. Enfin, le devis est indispensable pour se justifier en cas de litige.

Quelle est la durée de validité d’un devis ?

La durée de validité d’un devis n’est pas fixe et dépend des secteurs. Elle est généralement comprise entre 1 mois et 6 mois. Dans le secteur du BTP, la durée de validité d’un devis est de 3 mois. Ainsi, le client dispose de 3 mois pour valider et accepter le devis selon les conditions stipulées. La durée de validité du devis fait partie des mentions obligatoires, elle doit être mentionnée clairement sur votre document.

Acceptation d’un devis

Alors que le professionnel est engagé contractuellement dès l’émission du devis, le client n’est pas obligé de lui confier la réalisation des travaux suite à la réception du document. Le client s’engage uniquement lorsqu’il a accepté le devis. Pour cela, il doit signer le devis avec la mention « Bon pour accord ». Généralement la signature du devis et le versement d’un acompte permettent le lancement des travaux.

Quels sont les éléments essentiels que doit contenir un devis ?

Le devis est un document officiel qui doit contenir plusieurs éléments essentiels afin d’être valide. En cas de manquement à certaines mentions ou informations contractuelles, l’entreprise ou le professionnel peut être passible d’une amende administrative.

Dans un premier temps, le devis doit mentionner toutes les informations légales de l’entreprise, comme:

  • sa raison sociale,
  • son numéro de SIRET,
  • son adresse.

La date d’établissement du devis est également un élément indispensable. Elle permet de marquer le début de la durée de validité du devis.

Une description détaillée de la prestation proposée au client est également nécessaire. Il convient de préciser l’ensemble des matériaux utilisés et les différentes étapes de la prestation proposée. Ce détail de la réalisation des travaux permet aux potentiels clients de comparer votre devis avec les offres de vos concurrents afin de faire son choix.

Le devis doit également afficher le prix de chaque prestation ou produit fourni, avec le détail du nombre d’unités, les montants HT, la TVA correspondante, le montant TTC et les éventuels acomptes.

La numérotation est également un élément indispensable d’un devis. Si elle n’est pas obligatoire, elle permet de retrouver plus facilement vos documents. Un logiciel de facturation de bâtiment vous permet d’automatiser la gestion de la numérotation de vos devis et factures. Pour un suivi détaillé et optimisé de vos chantiers, n’hésitez pas à utiliser un logiciel de gestion de chantier, comme PlanRadar.

Le journal de chantier numérique

Un outil clé pour l'amélioration de vos projets de construction et d'immobilier

Enfin, un devis doit comporter l’ensemble de vos conditions de vente.Les conditions de livraison, de réalisation et de règlement doivent toutes être clairement mentionnées sur votre document. Elles permettent au client de s’engager dans cette relation commerciale en connaissant tous les détails de son exécution.

Les spécificités d’un devis du bâtiment

Le devis dans le secteur du bâtiment comporte certaines spécificités et éléments qu’il convient d’ajouter pour créer un document juridiquement fiable.

La garantie décennale

La garantie décennale correspond à l’assurance responsabilité professionnelle. Celle-ci garantit durant 10 ans la réparation de sinistres se produisant après la livraison des travaux. Cette garantie est obligatoire pour tous les professionnels du bâtiment.

Ainsi, lors de la création d’un devis, il convient de mentionner le nom, le numéro de l’assurance souscrite au titre de l’activité, les coordonnées de l’assureur, afin que votre client puisse bénéficier de la garantie décennale.

Lecture recommandée : Assurance décennale pour auto entrepreneur du BTP : laquelle choisir ?

Les devis des auto-entrepreneurs du bâtiment

Les auto-entrepreneurs du bâtiment doivent respecter les mêmes règles pour l’établissement de leurs devis que les sociétés du bâtiment, à l’exception du :

  • Taux de TVA à appliquer, qui est de 0 %. En effet, les auto-entrepreneurs sont exonérés de TVA ;
  • La mention obligatoire « TVA non applicable, article 293 B du Code Général des Impôts » doit apparaître sur les devis et les factures.

Acompte

L’acompte représente une somme versée au professionnel du bâtiment pour permettre le démarrage des travaux. Dans le secteur du BTP et du bâtiment, l’acompte représente généralement entre 10 % et 40 % de la somme totale du devis. Le montant de l’acompte doit être clairement indiqué sur le devis émis. Dès la réception de la somme, le professionnel est tenu de créer une facture d’acompte et d’annoter l’acompte perçu sur le devis final, fourni au client.

TVA pour travaux de rénovation

Dans le secteur du bâtiment, le taux de TVA standard est de 20 %. Cependant, le gouvernement a mis en place plusieurs réductions de TVA pour encourager les particuliers à rénover leur habitation et améliorer la qualité énergétique des constructions. Ainsi, certains travaux de rénovation sont soumis à un taux de TVA réduit de 5,5 % ou 10 % en fonction des prestations réalisées.

Comment créer un devis de chantier ? Les étapes clés à respecter

Échanger avec le client

Pour créer un devis susceptible d’être accepté par le client, il est indispensable de répondre précisément à sa demande. Pour cela, il convient d’échanger avec lui et de lui poser les bonnes questions. Vous devez comprendre précisément ce qu’il souhaite et les travaux qu’il aimerait réaliser. Bien cerner les attentes de votre potentiel client, vous permet de proposer un devis adapté et convaincant. Veillez à lui demander précisément le type de travaux qu’il souhaite, son délai, son budget maximum, ses exigences particulières, etc.

Évaluer le coût du chantier

Une fois que vous connaissez les besoins exacts de votre client, vous devez chiffrer le devis. L’estimation du coût des travaux avec précision est indispensable afin de créer une proposition attractive pour votre client.

N’hésitez pas à détailler chaque prestation avec le coût des matériaux et de la main-d’œuvre pour chacune des étapes.

N’oubliez pas de mettre à jour les prix des matériaux en fonction de l’évolution des prix du marché. Pensez également à ajouter votre marge commerciale et veillez à garder une bonne rentabilité pour votre entreprise.

Détailler les prestations d’un devis BTP

Lorsque vous créez votre devis, il est indispensable d’être le plus précis possible. Pour s’engager sereinement et pouvoir comparer équitablement les différents devis, le client a besoin de connaître précisément les travaux et matériaux que vous allez utiliser. En étant transparents, les clients vous feront davantage confiance. Veillez à bien détailler toutes les étapes des travaux, à préciser la superficie, le prix des fournitures, le nombre d’unités et le coût de la main-d’œuvre.

Appliquer la TVA en fonction de chaque ouvrage

Pour créer votre devis, vous devez ensuite appliquer le taux de TVA adéquat en fonction de votre activité et de la prestation fournie. Il existe plusieurs taux de TVA pour le secteur du bâtiment :

  • TVA à 20 %, c’est le taux de TVA standard dans le domaine du BTP ;
  • TVA à 10 %, ce taux intermédiaire peut s’appliquer aux travaux d’amélioration, de transformation et d’entretien pour les habitations terminées depuis plus de 2 ans ;
  • TVA à 5,5 %, cette TVA réduite concerne les chantiers d’amélioration de la qualité énergétique ;
  • L’exonération de TVA s’applique uniquement pour les micro-entreprises et auto-entrepreneurs, ainsi que les entreprises de sous-traitance.

Ajouter les mentions obligatoires

Plusieurs mentions légales obligatoires doivent apparaître sur votre devis afin que votre document soit légal. Parmi ces mentions vous devez faire apparaître :

  • les informations de votre entreprise comme le numéro SIRET, la raison sociale ;
  • le terme « Devis » pour éviter toute confusion avec une facture ;
  • les informations concernant la garantie décennale ;
  • la date d’émission (pour connaître la durée de validité du devis) ;
  • le détail des prestations proposées ;
  • les montants HT et TTC ;
  • les différentes conditions de vente, de règlement et d’acompte.

Vérifier les conditions spécifiques du devis travaux du bâtiment

Les conditions de vente spécifiques sont une part importante de votre devis. Dès lors que votre devis est signé, il s’agit d’un document contractuel que vous devez respecter. Pensez donc à bien définir l’ensemble des termes de ce contrat en amont. N’oubliez pas de mentionner la durée de validité de votre devis, les moyens de paiement, le montant de l’acompte. Veillez aussi à ajouter la durée estimée des travaux et les clauses d’interruption de travail pour vous protéger en cas d’intempérie ou de catastrophes naturelles.

Comment faire un devis sur Excel ?

S’il est possible d’utiliser un logiciel de devis spécifique pour créer et gérer vos devis du bâtiment, vous pouvez également réaliser vos devis facilement sur Excel. Il vous suffit de créer un modèle de devis avec l’ensemble de vos informations et mentions légales, puis de l’adapter selon vos clients. Des modèles de devis pour le bâtiment avec les formules de calcul peuvent se trouver facilement sur le web.

devis excel

Exemple de devis dans le bâtiment

devis batiment

Comment modifier un devis/faire un avenant au devis ?

Un devis est un document officiel qui engage le professionnel du bâtiment. Après acceptation de celui-ci par le client, le devis forme un lien contractuel entre le professionnel et le particulier. Cependant, il est possible de faire une modification du devis, sous certaines conditions.

Dans certains cas particuliers comme des imprévus de chantier ou si de nouvelles prestations sont nécessaires en fonction de l’évolution des travaux, une modification du devis peut être réalisée. Le professionnel peut proposer au client un devis modifié avec les nouvelles modifications et prestations à fournir. Ce changement du devis est appelée avenant au devis.

Le client doit ensuite accepter ces nouvelles modifications en signant l’avenant au devis. Le client n’est pas obligé de signer l’avenant. Il est seulement engagé sur le premier devis tant qu’il n’a pas signé le deuxième document.

Exemple d’un avenant au devis dans le bâtiment

Avenant devis

Un devis peut-il être annulé ?

Une fois le devis envoyé par le professionnel, celui-ci ne peut pas l’annuler, il est engagé. Il engage le client à partir du moment où celui-ci l’a signé. Le devis est un document contractuel qui engage en principe les deux parties et il est difficile de le rompre. Aucune des deux parties ne peut se rétracter et demander son annulation, sauf dans deux cas particuliers :

  • si les travaux ont un retard de plus de 7 jours et que ce retard n’est pas dû à des intempéries ou catastrophes naturelles, alors le client est en droit de réclamer l’annulation du contrat comme mentionné dans l’article R114-1 du Code de la consommation ;
  • si vous avez démarché votre client directement à son domicile ou par téléphone, alors celui-ci dispose d’un délai de rétractation de 14 jours et peut annuler le devis signé durant cette période.

Le devis est un document contractuel indispensable dans le secteur du bâtiment. Réalisé avec soin, il protège le professionnel et le particulier dans leur relation commerciale. Pour une gestion optimisée de vos chantiers, découvrez notre logiciel de suivi de chantier, PlanRadar.