Vous vous intéressez au cinéma et à l’architecture ? PlanRadar vous présente sa sélection de 10 films dans lesquels l’architecture tient une place à part entière. Des grands classiques jusqu’à « Dune », quels sont les immanquables ?

sièges de cinéma|Salle de cinéma

« Les rêves sont des architectures car ils créent des mondes et des espaces. Si je n’avais pas été cinéaste, j’aurais été architecte ». Christopher Nolan

Les classiques intemporels

#1. Metropolis

Fritz Lang (1927)

Dans son chef-d’œuvre, Fritz Lang nous présente sa vision de la ville du futur. Dans cette dystopie urbaine, Lang présente une société divisée en deux parties, chacune habitant dans la partie basse ou dans la partie haute d’une ville, selon son rôle et son statut social. Si ce film n’a pas été apprécié du public lors sa sortie, il est devenu un véritable mythe et il fut le premier film à être inscrit sur le registre international Mémoire du monde de l’UNESCO.

#2. Les temps modernes

Charlie Chaplin (1936)

Charlot travaille sur une chaîne de production dans une usine et subit les rythmes effrénés que lui impose la machine. « Les temps modernes » est une satire politique de la société industrielle sur fond de crise des années 1930 aux États-Unis. L’exploitation des hommes est illustrée par la présence des machines et des différents espaces fermés où se déroule le film.

#3. Fenêtre sur cour

Alfred Hitchock (1954)

« Fenêtre sur cour » est l’un des films les plus connus d’Hitchcock. On y voit un photographe de presse condamné après un accident à rester chez lui sur un fauteuil roulant. Il regarde alors le monde par la fenêtre de son appartement new-yorkais, et observe ce qu’il pense être un meurtre. Un film à suspense qui nous plonge dans la vie des protagonistes à travers la fenêtre de leur appartement. Hitchcock a donné tellement d’importance au décor de son film que les proportions des fenêtres des logements correspondaient à la taille des écrans de cinéma de l’époque.

#4. Mon oncle

Jacques Tati (1958)

Dans « Mon oncle », tout est formes, couleurs, rythmes et logements. Les deux protagonistes vivent dans deux logements que tout oppose. Ce contraste caricatural, ressort comique et scénaristique, symbolise la dualité entre le monde ancien et le monde moderne. Jacques Tati pose un regard à la fois précis et ludique sur l’architecture et a effectué lui-même un travail minutieux sur tous les décors. Très intéressé par le design, il a même dessiné certains des meubles qui apparaissent dans le film.

Les films de science-fiction où les décors prennent toute leur place

#5. Brazil

Terry Gilliam (1985)

Cette catégorie des films de science-fiction commence elle aussi par une dystopie. Une ville tout en verticalité forme le décor rétrofuturiste dans lequel évolue Sam Lowry, le personnage central du film « Brazil ». Le totalitarisme écrase les habitants de cette ville, en leur imposant une bureaucratie extrême et un cadre de vie oppressant. Les bâtiments illustrent une politique urbaine fondée sur le contrôle, l’autorité et l’ordre. « Brazil » mêle science-fiction et thriller, comédie et absurde, dans un film qui a marqué le cinéma de ces dernières décennies.

#6. Inception

Christopher Nolan (2010)

Le thriller de science-fiction « Inception » a été un grand succès à la fois auprès du public et des critiques. Dans ce thriller, une nouvelle méthode permet de s’infiltrer dans le subconscient de personnes ciblées pendant qu’elles dorment et rêvent. Il devient alors possible d’aller y voler des données sensibles. L’architecture tient une place de premier plan dans le film. Des univers paradoxaux et déstabilisants forment les décors où le spectateur perd ses repères, avec des rêves emboîtés dans d’autres rêves. Nolan l’explique lui-même dans une interview : « Les rêves sont des architectures car ils créent des mondes et des espaces. Si je n’avais pas été cinéaste, j’aurais été architecte ».

#7. Dune

Denis Villeneuve (2021)

L’adaptation de l’œuvre mythique de Frank Herbert se déroule sur Arrakis, une planète désertique, dans un avenir lointain. Le sable et l’immensité sont des éléments essentiels du film. À l’heure où les décors de cinéma sont habituellement travaillés avec des fonds verts et des créations numériques, le metteur en scène Denis Villeneuve a tenu, au contraire, à ce que les acteurs vivent réellement les conditions de vie hostiles que l’on rencontre dans le désert. La plupart des scènes de désert ont été donc tournées en milieu naturel, notamment en Jordanie et à Abu Dhabi ou en studio. « Dune » est une grande épopée dramatique aux visuels époustouflants.

La suite de notre sélection

#8. Edward aux mains d’argent

Tim Burton (1990)

Cette comédie fantastique de Tim Burton nous emmène dans une ville résidentielle aux maisons coquettes et colorées. On y rencontre Edward, un être singulier et original qui vit dans un château gothique, en marge de la ville. Invité par une habitante à se joindre aux citoyens du quartier, il devient rapidement l’objet de toutes les attentions. L’art de la taille des haies et de la coiffure permettent à ce personnage marginal d’exprimer sa créativité et de se confronter au conformisme de la société américaine.

#9. The Competition

Angel Borrego Cubero (2013)

Le film documentaire « The Competition » relate le concours d’architecture qui a été organisé pour la construction du musée national d’Andorre. On suit le travail des agences des stars de l’architecture, comme Franck Gehry, Zaha Hadid, Jean Nouvel ou Dominique Perrault. Le spectateur pénètre dans les coulisses du travail des agences au travers du regard critique du réalisateur Angel Borrego Cubero.

#10. The Grand Budapest Hotel

Wes Anderson, 2014

Monsieur Gustave H. est concierge de l’hôtel Grand Budapest, dans un pays imaginaire situé quelque part sur le continent européen, dans l’entre-deux-guerres. Il forme son garçon d’étage Zéro Mustafa et, ensemble, ils traversent une série d’aventures liées à la recherche d’un tableau volé. Le premier rôle du film est partagé avec le bâtiment lui-même, l’hôtel Grand Budapest, qui tient d’ailleurs la place centrale sur l’affiche du film. Le décor a été conçu avec beaucoup de minutie et il ravira les amateurs d’hôtels de luxe à l’ancienne et de comédies loufoques.

Les passionnés de cinéma et d’architecture pourront suivre le Festival International du Film d’Architecture et des Aventures Constructives (FIFAAC). Les films récompensés en 2021 sont « Citadel » de John Smith (UK, 2020), « Rift Finfinnee » de Daniel Kötter (Allemagne, 2020) et « Charlotte Perriand, pionnière de l’art de vivre » de Stéphane Ghez (France, 2019).

Professionnels de la construction et architectes, Planradar est à vos côtés dans votre activité au quotidien. Le logiciel PlanRadar de gestion de projet pour architecte et maître d’œuvre vous permet un suivi de chantier pratique et fluide. Contactez-nous pour obtenir une démonstration de présentation personnelle.

Quelques ressources pour aller plus loin :