A quoi va ressembler la maison du futur ? En juin 2022, PlanRadar a mené un projet de recherche pour mettre en lumière les futures tendances, priorités et stratégies en matière d’architecture et de décoration d’intérieur, selon les principaux experts de ces secteurs dans 12 pays. La recherche a été divisée en trois sections : l’architecture du futur, le bureau du futur et la maison du futur. Dans ce dernier article, nous vous donnons un aperçu de ce à quoi pourrait ressembler la maison du futur.

Maison du futur - recherche

Qu’attendent réellement les gens de leurs logements ? Comment ces désirs évoluent-ils ?

Dans une certaine mesure, les éléments essentiels qui constituent une habitation sont assez universels. Une maison doit offrir un espace pour dormir, manger, se laver et se détendre. Cependant, les goûts, les désirs et les souhaits concernant les habitations sont propres à chacun, et sont influencés par la culture nationale et la géographie locale.

Chez PlanRadar, nous travaillons avec de nombreux architectes, promoteurs immobiliers, et entreprises de décoration d’intérieur du monde entier. Pour identifier les futures tendances, et les attentes autour de la maison, nous avons mené nos recherches dans 12 pays d’Asie, d’Europe et d’Amérique du Nord. Nos résultats révèlent une évolution certaine des attentes en matière d’aménagement intérieur.

Retrouvez dans cet article quelques-uns des principaux résultats de notre étude, mais aussi ce qu’ils signifient pour les professionnels du secteur. Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez télécharger notre analyse complète ici.

La maison du futur

Présentation des résultats de la recherche de PlanRadar sur les bâtiments du futur

À propos de la recherche

En juin 2022, nos équipes ont mené des recherches documentaires sur les tendances, réglementations, politiques et projections en matière d’architecture dans 12 pays du monde. Nous avons exploré les dernières mises à jour des politiques nationales, les plans, les règles, les conseils et idées d’organismes professionnels reconnus pour comprendre comment les experts des différents pays perçoivent l’avenir de l’architecture.

Vous pouvez consulter la liste complète des sources ici.

Dans cet article, nous avons résumé le résultat de nos recherches et ce qu’ils signifient pour les architectes, les promoteurs et les entreprises de décoration d’intérieur.

Quels résultats avons-nous obtenus ?

Tout promoteur, architecte ou professionnel de la décoration d’intérieur expérimenté le sait, les attentes des gens concernant leur habitation de « rêve » sont loin d’être figées. Nos goûts évoluent constamment et sont influencés par de nombreux facteurs, par exemple, des événements majeurs tels que la pandémie mondiale, l’émergence de nouvelles technologies, le changement climatique, le marketing des marques de décoration d’intérieur, les influenceurs sur les réseaux sociaux et la culture populaire. En restant à l’écoute des tendances et en vous renseignant sur leurs conséquences pour votre activité, vous vous assurez que vos créations répondent aux désirs de vos clients.

Cette étude peut ainsi constituer un point de départ utile pour affiner la stratégie de votre entreprise. Voici quelques-unes des principales conclusions de notre recherche :

La maison devient un espace de travail

Depuis la pandémie de COVID-19, la distinction entre espace privé et espace de travail est remise en question. Des millions de propriétaires et de locataires recherchent désormais des logements dotés d’un espace où ils peuvent travailler sans être interrompus par la vie de famille. Lorsque cela n’est pas possible, ils recherchent un mobilier flexible qui leur permette de transformer certaines pièces en bureau pendant la journée, avant de les réaménager en cuisine, salon ou chambre, la journée de travail terminée.

7 des 11 pays ayant répondu à cette question considèrent les espaces multifonctionnels comme une tendance à venir dans le domaine du logement. Il s’agit des États-Unis, du Royaume-Uni, de l’Allemagne, de l’Autriche, de la Slovaquie, l’Italie et des Émirats arabes unis. Par ailleurs, 5 pays, dont la France, les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Autriche affirment que les bureaux à domicile pour faciliter le télétravail seront une tendance clé à l’avenir.

La durabilité est plus importante que jamais

De plus en plus préoccupés par la crise climatique actuelle, nos recherches ont révélé à quel point la durabilité est une priorité. Les gens veulent des habitations et des intérieurs conçus avec des matériaux durables, ainsi que des habitats passifs (hautement isolés, chauffés ou refroidis avec un minimum d’énergie).

L’Allemagne, la France et la République tchèque se concentrent sur les matériaux biosourcés. Le Royaume-Uni, quant à lui, a exprimé une préférence particulière pour les maisons passives tandis que les États-Unis se sont montrés particulièrement soucieux de développer des bornes de recharge pour les véhicules électriques.

Vers plus d’espaces extérieurs

Pendant la pandémie de coronavirus et les périodes confinement qui en ont découlé, des millions de personnes ont été contraintes de passer des mois chez eux, avec peu de possibilités de passer du temps à l’extérieur. Cela a clairement eu un impact sur les attentes des usagers en matière de logement. Nos recherches indiquent que les Américains, les Britanniques et les Italiens sont particulièrement désireux de disposer d’un espace extérieur directement accessible depuis leur maison. Il ne s’agit pas nécessairement d’un jardin privé ; beaucoup s’intéressent aux espaces extérieurs communs.

De leur côté, la France, la République tchèque et la Slovaquie sont particulièrement soucieuses d’augmenter la quantité de lumière naturelle en intérieur. Enfin, le design biophilique est à la mode, la présence de plantes apporte une sensation de connexion à la nature. L’Autriche, l’Espagne, la République tchèque, la Slovaquie, l’Italie, la Pologne et les Émirats arabes unis s’intéressent tous à l’aménagement biophilique pour les logements.

Des espaces partagés et communs

Dans plusieurs pays, un goût pour les espaces partagés ou communs se développe. Il s’agit peut-être d’une réponse à l’isolement provoqué par les confinements, ou à l’augmentation du coût de la vie. Les offres de cohabitation sont en hausse dans les pays où la location ou l’achat d’un logement sont trop coûteux pour les plus jeunes, et où les établissements de retraite sont chers.

Les États-Unis et le Royaume-Uni sont tous deux intéressés par les habitations facilitant les interactions communautaires ou multigénérationnelles. Notons que pour d’autres nations, le mode de vie multigénérationnel est déjà ancré dans la culture locale, ou du moins n’est pas aussi stigmatisé. Par ailleurs, l’Autriche et la France sont toutes deux ouvertes à l’idée d’avoir davantage d’espaces de vie communs dans leurs habitations.

Comment seront les meubles dans le futur ?

Certaines des tendances soulignées ci-dessus se répercutent sur les goûts en matière de mobilier. Pour s’adapter au télétravail, de nombreuses personnes s’intéressent désormais aux bureaux pliables où elles peuvent ranger leur ordinateur la nuit, puis le déplier pour travailler pendant la journée. Nos résultats montrent également que les gens s’intéressent aux sièges ergonomiques à la maison, ce qui est sans doute lié à la croissance du télétravail.

On relève également une claire préoccupation pour l’impact du mobilier sur l’environnement. 9 pays sur les 12 interrogés s’attendent à ce que leurs meubles soient fabriqués à partir de matériaux recyclés, durables ou d’origine naturelle. 4 pays (Allemagne, Autriche, France et Hongrie) ont également montré un intérêt pour les meubles d’origine locale, à la fois pour soutenir les efforts de durabilité et pour éviter les retards d’approvisionnement observés pendant la pandémie de COVID-19.

La maison connectée

Grâce aux progrès technologiques, la domotique se développe et les maisons connectées ou « intelligentes » deviennent réalité. Ces équipements connectés doivent rendre nos maisons plus confortables, plus faciles à gérer et plus sûres, mais aussi nous permettre de réaliser des économies. Nos résultats ont révélé que l’ouverture aux technologies intelligentes se généralise dans le monde. Parmi les technologies les plus populaires, on retrouve les systèmes d’éclairage intelligents, les thermostats connectés et les dispositifs de sécurité domestique connectée.

La France et les États-Unis et sont les pays les plus intéressés par la domotique, et prévoient l’adoption de 14 des 24 technologies répertoriées dans cette étude.

Des tendances hétérogènes

Bien que notre recherche ait mis en évidence plusieurs tendances communes aux pays du monde entier, elle a également révélé des différences de goûts selon les cultures. Par exemple, les États-Unis sont les seuls à s’intéresser aux robots de compagnie et à l’augmentation de l’espace dédié aux activités sportives à la maison. L’Allemagne est le seul pays à exprimer un intérêt pour les surfaces autonettoyantes et les matériaux antibactériens. L’Autriche semble être la seule à s’intéresser à la conception de meubles en impression 3D.

Les prédictions sont nombreuses et la plupart d’entre elles ne font pas l’objet d’un grand consensus. Nous pouvons donc nous attendre à ce que les habitations continuent à avoir un aspect extrêmement différent d’un pays à l’autre, mais avec plus de flexibilité et un plus grand souci de durabilité.

À quoi ressembleront nos maisons demain ?

À quoi pourrait ressembler la maison du futur ? En accord avec les résultats de notre étude, nous avons imaginé la situation de Bruno, un Italien de 38 ans, habitant dans un immeuble récemment rénové à Milan, avec sa femme et ses deux enfants :

C’est un samedi matin de l’année 2028, et Bruno se lève tôt pour préparer le petit-déjeuner de ses enfants avant leur match de football. Il est un peu irrité par sa femme Isabella, qui a laissé son bureau déplié la nuit dernière. « Elle aurait pu le ranger », pense-t-il. Le bureau se replie en effet sans effort dans le mur de la cuisine, le rendant invisible. L’espace ne ressemble alors plus à un bureau.

Bruno met le café en route. Il s’habitue peu à peu à la plaque à induction après avoir cuisiné au gaz la majeure partie de sa vie. Néanmoins, il est agréable de penser que son café du matin est préparé grâce à l’énergie produite par un panneau solaire installé sur le toit de son immeuble, et que cette énergie est stockée dans une batterie commune, partagée par tous les habitants de l’immeuble.

Après avoir envoyé les enfants au football, il se détend dans le salon avec Isabella, assis sur le nouveau canapé de la famille. Il est fabriqué à partir de matériaux recyclés et écologiques et provient d’un atelier local.

Bruno commence à se sentir nerveux ; il descend alors dans le jardin commun de l’immeuble – un espace qu’il apprécie beaucoup. Il y a quelques années à peine, avant la rénovation, c’était un parking inutilisé. Aujourd’hui, il est rempli de résidents de l’immeuble. Les gens arrosent les plantes, discutent entre eux, profitent du soleil et s’occupent des tomates dans le potager commun. Il aime vivre dans cet immeuble, qui offre à sa famille une certaine intimité et un sentiment de communauté.

Qu’est-ce que les résultats de notre étude veulent dire pour vous ?

Les résultats de nos recherches mettent en évidence un certain nombre de tendances essentielles très utiles à toute personne travaillant dans le secteur de l’architecture, de la décoration d’intérieur ou de la promotion immobilière :

Architectes et promoteurs

Si vous êtes architecte ou promoteur immobilier, nos recherches révèlent un certain nombre de tendances clés à prendre en compte lors de la conception de futurs logements :

  • La durabilité est de plus en plus importante pour les acheteurs et les locataires. Dans la mesure du possible, utilisez donc des méthodes de construction écologiques.
  • Les gens sont souvent prêts à payer plus cher pour avoir un espace extérieur, même partagé.
  • Il faut tenir compte du public cible lors de la conception du logement. Les futurs résidents sont-ils susceptibles d’être des professionnels ou des étudiants ? Dans ce cas, trouver des moyens astucieux d’intégrer des bureaux rabattables ou des espaces de travail séparés rendra vos logements particulièrement attrayants. Une alternative serait d’installer des bureaux de coworking dans les immeubles résidentiels.

Décorateurs d’intérieur

Comme indiqué ci-dessus, les goûts et tendances en matière de décoration d’intérieur varient d’un pays à l’autre. Néanmoins, nos recherches ont mis en évidence certaines tendances plus universelles en matière de décoration intérieure :

  • Le goût pour la durabilité, les matériaux respectueux de la planète et les tissus biosourcés sont en vogue dans le monde entier.
  • Les habitations flexibles et fonctionnelles sont de plus en plus recherchées ; pensez aux éléments de décoration intérieure et aux meubles qui peuvent être déplacés pour permettre aux gens de réaménager rapidement leur espace, notamment en transformant les pièces en bureaux ou en espaces de loisirs.
  • Le goût pour la biophilie semble assez répandu – vos futurs clients seront sans doute attirés par les logements dont les motifs, les meubles et les couleurs sont inspirés de la nature et, bien sûr, incluant de nombreuses plantes.

Préparer la maison du futur

Pour les architectes, les promoteurs immobiliers et les professionnels de la décoration d’intérieur, rien n’est plus important que de savoir ce que vos clients attendent réellement d’un logement. Ainsi, en prenant le temps d’en savoir plus sur les principales tendances en matière de goûts et de réglementations, vous pouvez vous assurer que les propriétés que vous concevez, construisez et décorez correspondent réellement aux aspirations de leurs futurs habitants.

La maison du futur

Présentation des résultats de la recherche de PlanRadar sur les bâtiments du futur